Lycée François Rabelais Ifs Normandie
Rejoignez-nous dans l’univers de l’accueil et du goût !

Accueil ::> Actualités. ::> Les Actions Pédagogiques ::> Des élèves de 2ndes bac pro et le respect de la différence.

Des élèves de 2ndes bac pro et le respect de la différence.

jeudi 4 mai 2017, par Administrateur, Documentaliste.

Avant les vacances et dans le cadre du programme de français : la technique du romancier et éducation civique : respect de l’autre et lutte contre les différences
2 classes de 2nde bac pro et la classe de 1 Services Hôteliers ont rencontré Arthur Ténor, auteur littérature jeunesse.

En partenariat avec les professeurs de français, ils ont choisi 2 thèmes : le harcèlement à l’école « l’enfer au collège » et le thème du terrorisme : « terroriste...toi ! »
« Ce ne sont mes thèmes de prédilection, moi je suis un romancier de l’aventure et de l’évasion, mais j’ai été tellement touché par le témoignage d’une mère dont le fils a été harcelé et les évènements depuis Charlie Hebdo que c’était plus fort que moi, j’ai écrit sur ces thèmes » raconte l’auteur « moi aussi j’ai été témoin de harcèlement d’un élève quand j’étais en 4e, j’ai culpabilisé après de ne pas l’avoir aidé. Ils s’en prennent aux plus faibles, ce sont des lâches ! » ajoute-t-il
Après la lecture des 2 romans et un travail en amont en classe au CDI, les élèves ont eu le plaisir de recevoir cet auteur captivant
Ils nous a dit que la lecture était très importante pour notre cerveau et qu’il fallait l’entretenir comme notre corps, par exemple se laver les dents le soir et lire 4 pages d’un roman et si l’auteur a bien fait son boulot, on continue !!« dit Florian qui a beaucoup aimé les 2 romans »Et dire qu’il était un cancre au collège, il a redoublé 2 fois, et maintenant c’est un des auteurs qui vend le plus de livres, je n’en reviens pas, il se met à notre niveau, il est vraiment sympa« constate Mélina. »Très belle rencontre avec beaucoup d’humour même si les sujets sont graves, les élèves se rendent mieux compte du travail d’écrivain et étaient très étonnés d’apprendre que l’auteur ne reçoit que 20 centimes par livre vendu. De nombreux élèves sont restés après la rencontre pour une séance dédicace et ont emprunté des romans qu’ils n’avaient pas lus, l’auteur leur a donné envie de lire, c’est le but d’une telle rencontre " conclue la documentaliste de l’établissement.